08/12/2015

On est là !

Durant ces 6 jours de grève de novembre et décembre, où nous ont menés nos pas ?

 

  • À la place de Neuve, noire de monde le mardi 10 novembre, le mercredi 11 novembre, le jeudi 12 novembre, le mardi 1er décembre (11'000, puis 7'000, puis 8'000, puis encore 9'000 manifestants) ;
  • Devant la cathédrale Saint-Pierre le 10 novembre, aux sons d'une samba endiablée ;
  • Sur le pont du Mont-Blanc, coupé pendant deux heures le mercredi 11 novembre, et à nouveau envahi le jeudi 3 décembre ;
  • Sur la Plaine de Plainpalais, sous une tente gigantesque le 12 novembre ;
  • Sous les fenêtres de Clair Bois – Minoteries puis devant l'hôpital le mercredi 2 décembre ;
  • Au Palladium plein, et parfois débordant, les 3, 10, 11, 25 novembre, 1er et 2 décembre ;
  • À la salle des Asters, remplie à craquer le 3 décembre ;
  • En descendant la rue de la Servette, submergée le 3 décembre ;
  • Sur la Treille et à la rue de l'Hôtel-de-Ville prises d'assaut tous ces jours-là, et aussi le vendredi 13 décembre pour dire non au personal stop ;
  • Et vers ces 30 secondes, à couper le souffle, où les 4000 manifestants de la Treille se sont tus complètement, absolument, ce 3 décembre. Tous ensemble. Avant que ne déferlent huées, sifflets, bruits de casserole, maracas, tambourins, percussions, cris, chants, slogans entonnés pour que les députés du Grand Conseil et les Conseillers d'Etat entendent que : « On est là ! »

 

M. Longchamp a laissé entendre que 23 employés de la fonction publique sur 24 étaient au travail pendant la grève.

Les députés du Grand Conseil, eux, ont fait fermer les stores du parlement.


Ils ne veulent pas voir. Mais il faudra bien qu'ils finissent par entendre.

On est là !

Valérie Piguet

 

11:27 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.